Voyager avec son chien en Nouvelle-Zélande

Vous envisagez d’emmener votre chien en Nouvelle-Zélande. Vous devez savoir que la politique de biosécurité du pays, qui vise à le protéger des maladies et parasites transportés par les animaux venant d’autres pays, est très exigeante et que la procédure pour voyager avec son chien est assez éprouvante en raison de nombreuses règles à respecter.

La procédure pour voyager avec son chien en Nouvelle-Zélande


Tout d’abord, vous devez vérifier que votre chien ne fait pas partie de la liste des races interdites d’importation. En effet l’American Pit Bull Terrier, le Fila brésilien, le Dogo Argentino, le Tosa japonais et le Perro de Presa Canario ne sont pas autorisés.
Vérifiez aussi que votre chien aura plus de 9 mois le jour du voyage.
Si ces deux points sont bons, vous pouvez entamer les étapes suivantes :

Le transport

Renseignez-vous auprès de votre transporteur pour savoir s’il peut prendre en charge votre chien. En principe, vous devrez recourir à un transporteur animalier. Votre animal ne prendra donc pas le même vol que vous, voire ne voyagera peut-être pas à la même date.
Le transporteur aérien devra vous donner une lettre qui indique le moyen et le coût du transport de votre chien, car une fois le problème du transport réglé, il faudra faire une demande administrative de permis d’import.

Le permis d’import

Vous devez être autorisé par l’administration à importer un animal en Nouvelle-Zélande.
La demande se fait auprès du Ministry for Primary Industries (MPI). Elle doit être réalisée au minimum 20 jours avant la date de départ.
N’oubliez pas de vous munir d’un document prouvant la valeur réelle de votre animal et d’une adresse en Nouvelle-Zélande.
Vous devrez aussi vous acquitter des droits de douane.
Il vous faudra ensuite contacter les services de quarantaine où séjournera votre chien.

Réserver la quarantaine

Celle-ci diffère selon les pays de provenance, il faut vous renseigner.
Pour un chien venant de France, la Nouvelle-Zélande instaure une quarantaine de 10 jours.
Pensez à bien vous assurer que le jour de votre voyage, les équipes sanitaires de départ et d’arrivée pourront prendre en charge votre chien. Il peut arriver que le week-end ce ne soit pas possible.
Par la suite, il faudra envisager l’achat d’une cage pour le transport.

L’achat d’une cage homologuée

Votre chien devra faire le voyage en soute, dans une cage homologué IATA. Cette cage est adaptée au poids de l’animal.
Attention à vérifier auprès du transporteur qu’il accepte la marque de la cage que vous envisagez d’acheter. Certaines compagnies n’acceptent que certaines marques de cage.

Le respect du protocole vétérinaire

Pour faire ce voyage, votre compagnon devra être identifiable par une puce électronique.

Ensuite, il faut faire le point avec votre vétérinaire, car un protocole assez lourd est à respecter.
Pour aider votre vétérinaire, s’il n’a pas la connaissance du protocole néo-zélandais, une checklist en anglais, est à disposition sur le site du MPI.

En premier lieu, il y a les vaccins à effectuer avant son départ.
Le chien doit être vacciné contre la Leptospirose, la Brucellose et la Rage. La première injection du vaccin contre la rage doit être effectuée au moins 6 mois avant le départ.
Le vétérinaire doit réaliser un titrage antirabique, c’est-à-dire une prise de sang qui doit être faite moins de 24 mois, mais plus de 3 mois avant le départ.
Plusieurs autres tests sont à effectuer, ainsi que deux traitements antiparasites, 30 jours et 2 jours avant le départ.

Vous devrez obtenir deux certificats A et B qui doivent être remplis par votre vétérinaire.
Attention ! Tous les documents doivent être signés par les services de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP) de votre département.

Si votre chien reçoit un traitement médicamenteux, vous devrez fournir une copie de la prescription vétérinaire avec les documents d’export.

Pensez ensuite à contacter les services vétérinaires de Nouvelle-Zélande, au moins 72 heures avant l’arrivée de votre chien.

Lire également : Nouvelle Zélande : île du nord vs île du sud

Les risques en cas de non respect d’une condition d’entrée

Si votre chien arrive en Nouvelle-Zélande sans respecter toutes les conditions d’entrée, il est possible que la quarantaine soit prolongée et que des tests supplémentaires soient réalisés.
Il est aussi possible qu’un renvoi dans le pays de départ soit exigé.
Et dans les cas extrêmes, votre chien peut se faire euthanasier.
Ces frais supplémentaires seront à votre charge.

Estimation du coût pour voyager avec son chien

Entre le transport (1 500 €), les vaccins à effectuer avant son départ et les autres frais vétérinaires (200 €), le coût de la cage (300 € pour un très gros chien), la quarantaine (1 500 €), le permis d’importation (100 €), une estimation du coût pour voyager avec son chien avoisine les 3 600 euros pour l’aller et 2 900 euros pour le retour.

Lien utile :  Voyager en Nouvelle Zelande